Formation infirmier(e)

Application de l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme d’Etat Infirmier.

Le métier d’infirmier(e)

Selon le code de la santé publique français, article L4311-1 : « Est considérée comme exerçant la profession d’infirmière ou d’infirmier toute personne qui donne habituellement des soins infirmiers sur prescription, ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. L’infirmière ou l’infirmier participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation de la santé et de formation ou d’encadrement ».

Textes légaux : décret N°2004-802 relatif aux parties IV et V de la Santé publique/article R4311-1 à R4311-15 du code de la Santé publique.
La finalité de la formation

La finalité du projet pédagogique conformément à l’arrêté du 31 juillet 2009, est de former des futurs professionnels capables de répondre aux besoins de santé des personnes dans le cadre d’une pluri professionnalité.

La formation permet à l’étudiant de développer des ressources sur le plan cognitif, gestuel, relationnel, d’apprendre à reconnaître ses émotions, de les gérer avec la distance professionnelle qui s’impose, d’acquérir des compétences et de préparer son projet professionnel.

La formation a pour objet de professionnaliser le parcours de l’étudiant, de l’amener progressivement à devenir un praticien autonome, responsable et réflexif, de le conduire à agir avec une éthique professionnelle dans la prise de décision, dans ses actions au regard de son champ de responsabilité seul et en équipe pluri professionnelle.

Entraîné au raisonnement clinique et au questionnement, l’étudiant devient un professionnel capable de développer de nouveaux savoirs, de nouvelles compétences et il fait preuve d’adaptabilité face aux situations nouvelles.
Le Diplôme préparé

Le Diplôme d’Etat Infirmier est reconnu dans la Communauté Européenne. Il est obligatoire pour permettre l’exercice dans des secteurs variés : hôpitaux en soins généraux, établissements de santé mentale, cliniques, entreprises, soins à domicile, santé scolaire, milieu carcéral, armées, action humanitaire…

Le diplôme d’état et le grade de licence sont attribués aux étudiants ayant obtenus l’ensemble des ECT (European Credit Transfert) et donne accès à des masters universitaires et à des spécialisations.
Le déroulement de la formation

Cette formation initiale se fait en alternance entre théorie et stage sur une durée de 3 ans, soit 6 semestres pour développer et acquérir 10 compétences.

Les stages représentent 50% du temps de formation.

Enseignement à l’institut (théorie) – 2 100 heures :

    Des unités d’enseignement dans 6 domaines,
    Un suivi pédagogique individualisé.

Enseignement en stage – 2 100 heures :

    Des stages de 5 à 6 semaines, dans 4 domaines de stage

Télécharger le document précisant les compétences, les unités d’enseignement, les stages et le suivi pédagogique
Le financement

Le coût de la formation est pris en charge par le Conseil Régional pour les étudiants en formation initiale.

Pour les étudiants relevant d’une des situations énumérées ci-dessous avant l’entrée en formation, le coût de la formation n’est pas pris en charge par le Conseil Régional et relève donc soit d’une prise en charge par un organisme de formation continue dont dépend l’employeur, soit par l’étudiant lui-même. C’est le cas pour :

    Les fonctionnaires stagiaires ou titulaires pris en charge par leur administration ou un fonds de formation, en disponibilité ou dans une autre position statutaire,
    Les salariés avec ou sans traitement qui se trouvent en formation en cours d’emploi et relevant du plan de formation de l’organisme employeur ou en congé individuel de formation ou tout autre dispositif,
    Les personnes percevant une allocation d’étude versée par un centre hospitalier ou un employeur ou un fonds de formation,
    Les salariés sous contrat de travail (y compris contrats aidés) au moment de l’entrée en formation,
    Les démissionnaires d’un contrat à durée indéterminée ou d’un emploi public,
    Les personnes bénéficiant d’une prise en charge des frais pédagogiques par un autre dispositif (handicap…),
    Les personnes en congé parental,
    Les étudiants titulaires d’un diplôme d’infirmier obtenu hors Union Européenne.

De plus, le Conseil Régional intervient pour le financement des coûts pédagogiques des étudiants réalisant deux formations supérieures sanitaires et sociales de même niveau et/ou de même durée sous réserve qu’un délai de carence de deux ans minimum soit constaté entre le terme de la formation sanitaire et sociale précédente et la date d’entrée dans la nouvelle formation.

Les étudiants ont, par ailleurs, à s’acquitter de droits d’inscription universitaire.

Les étudiants peuvent éventuellement prétendre à des aides financières et doivent se renseigner dès l’inscription au concours pour connaitre leur droit selon leur situation personnelle auprès de :

    l’IFSI pour l’attibution des bourses régionales,
    la Direction de l’emploi de la formation professionnelle du Conseil Régional des Pays de la Loire pour les aides individuelles à la formation des ligériens,
    leur employeur pour les congés individuels de formation et pour les promotions professionnelles,
    Pôle emploi pour les rémunérations Pôle emploi.